A l’antenne sur RLDM ce samedi, le président de la CTM a accusé l’équipe administrative du lycée Schoelcher, en particulier son gestionnaire, de n’avoir pas pris les disposition pour la protection des livres récemment retrouvés dans le chantier de démolition.

Sans le nommer, Alfred Marie-Jeanne a désigné Marcellin Nadeau, gestionnaire de l’établissement et « aussi Maire d’une commune du Nord », comme responsable de cette négligence qui aurait pu voir disparaître des éléments du patrimoine de la Martinique.

Accusation fondée ou nouveau coup politique dans la bataille qui oppose le MIM et Nou Pep La ? Les réactions ne devraient pas tarder à cette nouvelle polémique.

 

@polpubliques