Tribune – Marie-Michèle Darsières - Quand des élus martiniquais baptisés « le G20« ,  se sont réunis le jeudi 15 janvier 2015 au Robert avec la ferme intention de préparer les élections territoriales, en ayant comme fil conducteur «  lancer une nouvelle génération de politiques. »…. On a tout d’abord cru à une blague ! … puis s’en sont suivies des interview des principaux protagonistes , ce qui nous a conforté dans l’assurance que , non, ce n’était pas une blague …. Alors , nous avons attendu avec frénésie, enfin, ceux qui suivent l’actualité locale et du coup … internationale, une réponse d’un groupe de réflexion qui ce serait auto-proclamé « Davos » ….

Parce qu’enfin, sans vouloir  faire offense de plagiat, c’est donc un formidable pari que de convoquer une telle réunion. Mais, rien n’est pire qu’un échec public… Attendons .

Alors je me suis mise à rêver de Davos …Pourquoi pas ? la Force des symboles …

Si le G20 sur le plan international a la tâche principale de réfléchir et de proposer des solutions autour de plans de relance budgétaire massifs et coordonnés, d’injections de liquidités par les banques centrales, de mesures de soutien aux activités de crédit des banques, de renforcement considérable des capacités d’aide des organisations internationales aux pays émergents ou en développement… Le G20 Think Tank Local devra être à la hauteur de ce symbole !

En attendant , sur cette île de répliques on aime la posture patrimoniale, même si l’imagination joue des tours, et les « yé cric, yé crac » , ne font que commencer …. Mais quand même , celui ou celle , qui aura le courage de répondre au G20 local , par un Davos tout aussi local, aura gagné son pari, dans la force des symboles . Mais il est vrai que l’Entreprise a mauvaise réputation, et tenir un forum ici, réunissant des puissants et riches capitalistes pour la défense du modèle qui les avantagent….çà ne passerait pas ! … Cà fait Libéral …çà fait Droite quoi … et à la Martinique , on préfère ceux qui gagnent en se disant de gauche, même s’il est amusant de voir comment les ors de la République attirent ….

Mais revenons à la petite commune de Davos, dans l’est de la Suisse, qui n’a que 12 000 habitants en temps normal. Pendant ces quelques jours , du mercredi 21 janvier au samedi 24 janvier cette commune , à peine plus peuplée que Sainte-Luce ou Rivière-Pilote , a réussit à attirer les plus grands responsables économiques de la planète . Davos est scrutée dans le Monde entier. Le Forum économique mondial Davos,  a attiré cette année 2 500 personnalités, dont de nombreux chefs d’Etat ou de gouvernement et des dirigeants des plus grands groupes…. Des tickets qui coûtent à chaque entreprise adhérente une cotisation annuelle minimum de plus de 40 000 euros et maximum… au-delà de 400 000 euros. Ces statuts donnant droit à des privilèges pendant les forums qui font marcher l’économie locale (réunions, déjeuners et dîners privés, etc.) .

Est-il permis de rêver à moins quand on emprunte le nom de G20 ?

Et puis, nous avons quand même de magnifiques manifestations internationales… comme par exemple « la Panerai Transat Classique »…. Il est vrai que les participations financières sont moindres … pour le  CMT à hauteur de 563 000 euros pour cette nouvelle transat qui remplace la Benodet, dont le budget global avoisine les 1,3 millions d’euros. Selon Karine Roy-Camille, qui présentait cet événement le 3 octobre 2014 …., il s’agirait d’une opportunité pour la Martinique de renforcer l’image nautique de la destination, manière de s’ouvrir à une nouvelle clientèle touristique plus « haut de gamme »…. C’est un choix , effectivement .

Mais quand on a de l’ambition … G20, …DAVOS ….pourquoi pas !  Pour une audience de deux milliards de personnes à la télévision, à la radio et en ligne, relayée par plus de 500 journalistes venus du monde entier, Davos, la commune qui à presque une fois ½ moins d’habitants que Sainte-Marie, a osé !…Bien sûr, Al Gore est présent … flanqué d’un VRP de prestige : le chanteur Pharrell Williams qui vient plaider la cause environementale…. Du beau monde … ! Un tourisme de luxe, « haut de gamme »,  « un café du commerce » qui rapporte.  Des questions importantes abordées … même si comme disait un très célèbre économiste : « Les décisions naissent à Davos… et meurent au G20 »…

Côté Marie-Jeanne, celui qui ne se fait plus appelé Chabin, mais «  l’Homme Vertical », le « sanblé » organisé par le MIM à Rivière Pilote le vendredi 23 janvier 2015 a fait salle comble, en rang d’oignon derrière le leader que l’on accusait de gérontocratie, des militants du MIM et, bien sûr…Jean-Philippe Nilor.

On peut parier que la bataille ne sera pas aussi facile , …. certains devront ravaler leurs ambitions ou/et les ramener à plus tard  … Et avoir beaucoup d’imagination : ce n’est pas si courant !

 

Vous aussi, adressez vos humeurs et opinions à contact@politiques-publiques.com