A l’occasion de la cérémonie en hommage aux neuf personnes assassinées par un terroriste blanc à Charleston, et alors qu’il prononçait l’éloge funèbre du pasteur Clementa Pinckney, le président américain Barack Obama, visiblement à court de mots, a entonné le chant « Amazing grace », qu’il a ensuite dédié à chacun des disparus de cette tragédie. Un moment émouvant.