Motion du Comité d’Entreprise de l’Association pour la Formation Professionnelle des Adultes de Martinique, adoptée le mardi 11 octobre 2016.

- Devant la gravité de la situation du Personnel de l’AFPA Martinique au regard de l’orientation prise pour la liquidation de la structure existante

- Devant l’absence de consultation du Personnel et de ses Instances Représentatives sur la structure à mettre en place en remplacement de l’AFPA Martinique (EPIC, SPL…),

Le Comité d’Entreprise décide d’interpeller les élus et la population sur le précédent dangereux que constituerait le licenciement de 127 salariés dédiés à la Formation Professionnelle par une structure vivant principalement des subventions publiques.

Au moment où tous les discours officiels soulignent, à la fois le rôle déterminant de la formation pour toute politique de développement durable et l’importance du capital de compétences et d’expérience représenté par l’AFPA Martinique, le CE considère que d’autres choix sont possibles au lieu de la catastrophe annoncée.

En conséquence, le CE reprend avec force l’exigence d’une rencontre de toutes les parties concernées (CTM, AFPAM, EPIC, ADMINISTRATION JUDICIAIRE, PERSONNEL) avant l’audience du 18 octobre au Tribunal de Grande Instance avec les objectifs suivants :

  1.  Obtenirleprincipedel’emploiduPersonnelactuelparl’affirmationclaire et ferme d’une priorité pour ce Personnel
  2.  Obtenir une négociation sur les conditions à venir de l’ensemble du Personnel
  3.  Obtenir la prise en compte des analyses et réflexions du Personnel sur les formations professionnelles des adultes en Martinique

    MOTION VOTEE A L’UNANIMITE PAR LE CE.