Kinvih logossah, Directeur Adjoint du Ceregmia (laboratoire économique de l’université des Antilles) a été mis en examen dans le cadre de l’instruction qui vise le laboratoire. Les motifs de mise en examen sont lourds, et identiques à ceux posés pour le directeur du laboratoire Fred Célimène : « escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux en écritures publiques, atteinte à la liberté d’accès aux marchés publics, recel, destruction, soustraction et détérioration de biens ». Pascal Saffache, ancien président de l’université, est également mis en examen dans ce dossier [voir nos articles précédents sur la réouverture de l’affaire, et les mises en examen].

@polpubliques