Les Îles vierges américaines achèvent à l’occasion de cette #SOTIC2014 (State of the industry conférence) leurs deux années de présidence de la CTO (Caribbean Tourism Organization). Une présidence assurée par la commissaire (ministre locale) au tourisme Beverly Nicholson-Doty, qui aura permis au territoire de renforcer sa visibilité dans son environnement géographique – et concurrentiel – mais également dans l’environnement touristique international.

Depuis sa « découverte » par Christophe Colomb en 1493 lors de son second voyage, pour le compte de la Reine d’Espagne, Saint Thomas fut successivement un repaire de flibustiers et de pirates, un port commercial Danois, puis une base militaire US,  de son acquisition en 1917 jusqu’aux années 70.

Depuis, elle n’a cessé de consacrer ses efforts au développement touristique. Sa capitale Charlotte Amalie colonise les mornes alentours, au gré de sa croissance démographique, et de la demande touristique. L’habitat varié offre une vue imprenable sur la magnifique baie fermée. Et l’on comprend les raisons du succès touristique de cette île qui accueille souvent jusqu’à cinq bateaux de croisière simultanément. Outre leurs attraits touristiques et commerciaux traditionnels, les trois iles (St Thomas, St John et Ste Croix) sont largement couvertes par le parc national US, qui permet la préservation d’une riche biodiversité. Un parc qui attire chaque année plus de 750 000 visiteurs.

Avec leurs 100 000 habitants (dont 50 000 à Saint Thomas), les USVI disposent d’un statut particulier au sein des États Unis. Celui de « territoire organisé » (mais non « incorporé » comme les 50 états) par le biais d’une loi organique arrêtée par le congrès américain. Un Gouverneur y est élu pour quatre ans et un sénat local de 15 membres est renouvelé tous les deux ans.

Un statut de large autonomie qui offre stabilité politique, souplesse législative, et moyens suffisants pour innover, mais également entretenir l’environnement de qualité dont sont friands les visiteurs d’Amérique du nord, qui constituent l’essentiel de la clientèle touristique. Une clientèle ravie de son passage sur ce coin de paradis, accueillie avec cordialité par une population désormais convaincue des bénéfices de cette industrie touristique.

 

@polpubliques