C’est le lundi 22 juin 2015 que la cour d’appel de Cayenne a jugé irrecevable l’action menée par Walwari contre Anne-Sophie Leclère. La condamnation à neuf mois de prison ferme, cinq ans d’inéligibilité et 50 000 euros d’amende prononcée par le tribunal de Cayenne le 16 juillet 2014 à l’encontre de l’ancienne candidate Font National, qui avait comparée la Garde des Sceaux à une guenon, a été annulée par la cour d’appel. L’amende de 30 000 euros infligée au Front national a également été annulée.

La cour justifie cette décision par le fait qu’en dépit du délit commis, l’association Walwari n’était pas habilitée à porter l’affaire en justice dans la mesure ou la lutte contre le racisme ne fait pas partie de ses statuts. Mais au-delà de cette décision l’affaire n’est pas close. En effet parallèlement à la procédure de Cayenne Anne-Sophie Leclère est également citée à comparaitre devant le Tribunal correctionnel de Paris en septembre 2015.

 FSL  @polpubliques