Le sénateur guyanais Jean-Étienne Antoinette s’est adressé par courrier au premier ministre Manuel Valls concernant son projet de pacte de stabilité. Jean-Étienne Antoinette avance ses inquiétudes concernant l’application de ce programme en Guyane.

Il estime que le territoire doit être exceptionnellement écarté de ce lourd dispositif, compte tenu de ses particularités.

S’il est adopté le mois prochain par l’assemblée nationale, le pacte de stabilité de Manuelle Valls contraindra la France à se serrer la ceinture dans tous les secteurs et à décupler ses efforts en terme d’économie. Les dépenses publiques seront diminuées pour atteindre 4 milliards d’économies en 3 ans.

Cependant, la Guyane, région particulière de France pour de nombreuses raisons, accuse un retard de développement et nécessite plutôt un programme de rattrapage économique et social promis par François Hollande.

Jean-Étienne Antoinette demande donc que les budgets des collectivités guyanaises ne soient pas revus à la baisse et que cette décision soit immuable.

 

@jorisylvie