Une jeune martiniquaise de 21 ans a perdu la vie site à l’ingestion de boulettes de cocaïne. L’une de ces boulettes aura probablement cédé durant ce « transport » particulier et extrêmement risqué, provoquant une overdose de la jeune fille. Cette dernière servait de « mule » pour le transport de la drogue entre la Martinique et Paris. Malade après le décollage de Fort-de-France, elle a été prise en charge par les personnel en vol, puis hospitalisée plusieurs jours à Paris, avant de décéder. Un nouveau drame lié aux trafics de drogue qui transitent par la Martinique depuis de nombreuses années, et qui provoquent régulièrement des interpellations de « mules » retrouvées avec des produits illicites dans leurs bagages. Les « passeurs », souvent de jeunes personnes, sont attirés par le gain « facile » de plusieurs milliers d’euros à l’occasion de ces transferts de produits stupéfiants.

@polpubliques