Si Christiane Taubira n’a jamais souhaité saisir la justice pour se défendre des nombreuses attaques racistes dont elle fut la cible, le mouvement Walwari n’a pas hésité à le faire. En octobre 2013, alors qu’elle était en pleine campagne pour les municipales, une candidate FN dans les Ardennes, Anne-Sophie Leclerc, avait publié sur facebook un montage comparant la ministre à un singe. Le mouvement Walwari avait quelques temps après saisi le tribunal correctionnel de Cayenne pour demander la condamnation d’Anne-Sophie Leclerc pour injures raciales et incitation à la haine.

L’audience préliminaire s’est tenue hier, en présence d’une armada d’avocats représentants Walwari. Alors qu’ils étaient convoqués, aucun représentant du FN ne s’est présenté; un désengagement auprès de l’ex-candidate qui s’était traduit tout de suite après les faits par sa radiation du parti. Au terme de l’audience le procureur de la république a proposé une peine de 4 mois de prison ferme et 5000 € d’amende pour Anne-Sophie Leclerc, accompagnée d’une suspension des droits civiques pendant 5 ans.

Le verdict est attendu le 15 juillet.

@polpubliques