La Députée Chantal Berhtelot, accompagnée par le CNRS et la Réserve Naturelle de l’AMANA s’est rendue dans les rizières de Mana en fin d’année 2014, pour constater l’érosion du littoral Guyanais. Le trait de côte perd en effet 350 mètres de longueur par an, un phénomène qui constitue un danger pour la biodiversité et la population.

La coprésidente du comité national de suivi  pour la mise en oeuvre de la stratégie nationale relative à l’érosion littorale, a annoncé faire remonter ces informations auprès du comité national, afin qu’en Guyane, comme en métropole, des mesures puissent être prise afin de lutter efficacement contre une sur-érosion des côtes.

 

Source : blog de la députée