Une réunion s’est tenue le mercredi 9 juillet 2014 entre les autorités de la Région Guyane, la SARA et la compagnie pétrolière publique surinamienne, Staatsolie. Les discussions concernaient d’éventuelles importations de carburants de la Guyane en provenance du Surinam.

Le Surinam exploite et raffine lui même son pétrole à hauteur de 7500 barils par jour. Une quantité trop importante pour le pays qui cherche donc à exporter son pétrole. Son marché principal reste les pays voisins, le Guyana, la Caraïbe et maintenant la Guyane Française.

Désireux de bénéficier de prix moins élevés, les dirigeants de la Région ont mis sur pied un groupe de réflexion afin de donner suite à la proposition de la compagnie surinamienne. Plusieurs cas de figure sont envisagés, un partenariat avec la Sara pour le stockage et la distribution ou un acheminement direct en provenance du Surinam. Si un accord est trouvé, les premières livraisons sont attendues en 2015 pour le gazole et 2016 pour le sans plomb.

 

@jorisylvie @polpubliques