Confidentiels – L’une des interrogations – parfois même inquiétude – de certains citoyens concernant la mise en place de la collectivité unique concerne les instance de direction de cette nouvelle collectivité. Pourquoi les exécutifs des deux futures collectivités sont-ils aussi différents ? A l’issue du scrutin des 6 et 13 décembre 2015, la Guyane disposera en effet d’un Président et d’une commission permanente « traditionnelle », à l’image des conseils régionaux actuels. En Martinique, le schéma est très différent : les élus chargés de l’élaboration de la nouvelle collectivité ont fait le choix en 2011 de mettre en place un Conseil exécutif de 9 membres doté d’un(e) président(e), et une assemblée également dirigée par un(e) président(e). Marcellin Nadeau, maire du…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres