Les premiers résultats de l’enquête menée sur la crash de l’airbus A-320 de la compagnie GermanWings viennent d’être livrés par le procureur de la République de Marseille. Selon les enregistrements de la boite noire de l’appareil, le co-pilote de l’appareil, Andréas Lubitz, âgé de 28 ans, aurait sciemment condamné le cockpit à l’occasion d’un déplacement du pilote, et provoqué sciemment la descente rapide de l’appareil, avec ses 150 passagers (dont 4 membres d’équipage).

Les médecins légistes s’attachent désormais à retrouver les corps des victimes. Le président français, le premier ministre espagnol et la chancelière allemande se sont recueillis sur les lieux.

L’enquête tente désormais de comprendre ce qui aurait poussé le jeune homme, à première vue sans histoires, à commettre cet acte dramatique. Des nombreux médias occidentaux avaient – sans succès – tenté d’en savoir davantage sur une éventuelle « appartenance religieuse ou ethnique » pour expliquer le geste du jeune homme. La vérité devra probablement être recherchée ailleurs que dans les thèses racistes qui gangrènent la société française.

@polpubliques / Article mis à jour à 15h10