Les deux artistes seront jugés ce samedi après-midi en comparution immédiate à Paris, au terme d’une garde à vue prolongée de 48 heures. La justice leur reproche des « violences envers les forces de l’ordre ».

Tout part d’une banale incompréhension entre les deux jeunes et un policier en civil, qui se transforme rapidement en altercation. Selon l’une des versions, un homme (dont on apprendra ensuite qu’il s’agissait d’un policier en civil) aurait saisi le téléphone de l’épouse d’Admiral T, pendant que cette dernière filmait un « chahutage » entre les deux artistes. Une intervention qui aurait provoqué une réaction des deux artistes, puis une escalade, jusqu’à l’intervention de « renforts » appelés par le policier.

Les deux artistes seront assistés de deux avocats antillais lors de leur audience : maitres Eddy Arneton et Jim Michel-Gabriel. Un comité de soutien a vu le jour sur facebook, qui compte à l’heure où nous publions près de 17 000 membres. Admiral T et Kalash sont deux des artistes les plus appréciés et respectés de la scène Dance hall de Guadeloupe et Martinique.

 

@polpubliques