Depuis le mardi 1er juillet 2014, ce sont 300 capteurs sismiques sur des points GPS  préalablement définis qui sont progressivement installés par une équipe des scientifiques de l’observatoire de la Réunion. Une première mondiale – en effet, ils vont permettre l’enregistrement des mouvements verticaux des sols en continu pendant un mois.

Des données précieuses pour une observation plus précise  des mouvements sismiques du Piton de la Fournaise qui vont permettre une meilleure connaissance (augmentation de la résolution) des sous-sols et une prévision plus fine des éruptions volcaniques.

 

@polpubliques