Les élus locaux réagissent après les attentats commis le vendredi 13 novembre 2015 en France.

Serge Letchimy, Président de la Région Martinique, Député :

J’apprends avec effroi et stupeur les évènements violents et tragiques en cours en ce moment à Paris et en région parisienne. J’adresse mes sentiments attristés à toutes les familles des victimes, et j’adresse aussi toute ma solidarité au gouvernement dans cette douloureuse épreuve.

Victorin Lurel, Président de la Région Guadeloupe : 

Le président de Région, député et ancien ministre tient à exprimer sa vive émotion  suite aux attentats commis à Paris ce vendredi 13 novembre 2015, en plein cœur de la capitale et se dit choqué par la violence de ces attaques dont le dernier bilan faisait état de plusieurs dizaines morts.

« La Guadeloupe ne peut rester insensible à ces scènes de guerre insoutenables. Après l’attentat de Charlie Hebdo, la France est une fois de plus frappée dans son peuple, et dans sa chair. Face à cette barbarie, le pays doit afficher son unité, refuser de céder à la terreur, dire non à l’obscurantisme et aux atteintes de toutes sortes à nos libertés fondamentales de même qu’aux valeurs de la République » a déclaré l’exécutif régional.

Devant l’émoi suscité par ces actes de violence, le président de Région, en accord avec le maire de Pointe-à-Pitre, prend l’initiative d’une marche silencieuse de tous les Guadeloupéens mercredi prochain, 16h, dans les rues de la ville, avec un passage devant la sous-préfecture, symbole de l’autorité de l’Etat.

L’exécutif régional annonce enfin l’annulation de toutes les manifestations initialement programmées par la Région ce week-end et recommande à tous les partis une trêve des réunions politiques publiques dans le cadre de la campagne des régionales.