La dernière étape du Tour de La Guadeloupe en Voile Traditionnelle (TGVT) 2014 s’est courue entre Saint-François et Sainte-Anne. 38 équipages féminins et masculins ont pris le départ de cette ultime manche. La spécificité de cette course est le « canot saintois », une embarcation très voilée en bois tropicaux (poirier, acajou, catalpa).

Cette treizième édition consacre la victoire de Claude Thelier de Sopimat Orange, secondé par Francis Rosey sur l’embarcation Le  Pearl. Le troisième et aussi meilleur jeune de la compétition est Jonas Astorga, de l’embarcation Yasala. 

Une course organisée par le Comité Guadeloupéen de Voile Traditionnelle (CGVT) dans laquelle la Région Guadeloupe, partenaire principal, est pleinement investie. Elle entend confirmer ainsi le  positionnement de l’Archipel comme terre d’accueil et de développement du nautisme dans l’arc caribéen. La manifestation, riche de temps forts à chaque étape, montre l’engouement du public et des compétiteurs, permettant de valoriser à chaque étape le patrimoine culturel des communes.

Cette année, la sixième étape, programmée entre Gosier et Saint-Louis, a été marquée par le refus des équipages de prendre le départ pour cause de mer dangereuse et vents forts, mettant ainsi en péril leur intégrité physique. Une décision qui a obligé le CGVT à remanier l’étape suivante.

Globalement, un beau spectacle de nautisme à chaque étape, offert par de jeunes équipages, qui pour le CGVT doit être vecteur de lien social et d’insertion pour les jeunes.

Le TGVT, qui s’est clôturé le samedi soir, est l’ultime événement nautique majeur de l’Archipel, avant l’arrivée de la course mythique de la Route du Rhum en novembre prochain.

@polpubliques