Désormais Ouragan de catégorie 5 (sur les 5 niveaux de l’échelle de Sapphire-Simpson), Irma s’apprête à traverser la quasi-totalité des iles du Nord de l’Arc Antillais : Saint-Martin et Saint-Barthelemy, Antigue & Barbuda, Puerto-Rico, la république Dominicaine, Haïti et cuba…jusqu’à atteindre Miami qui se prépare également à l’arrivée de ce monstre météorologique. L’ouragan Irma est en effet le phénomène le plus imposant et parmi les plus puissants identifiés par les services météo depuis une cinquantaine d’années. Une puissance – avec des pluies diluviennes et des rafales attendues à 360 km/h sur les iles du Nord – qui fait craindre le pire aux habitants de ces territoires déjà durement touchés il y a quelques années par l’ouragan Luis.

Le confinement a été ordonné par les autorités, et habitants et professionnels ont pris dans les heures qui viennent de s’écouler autant de dispositions que possible pour protéger les personnes et les biens.

Bulletin cyclonique Iles du Nord 18h - IRMA poursuit encore son renforcement dans son approche vers le Nord des Petites Antilles, les rafales atteignant ce soir les 360 km/h. CLe centre de cet ouragan majeur se situe à environ 200 km à l’Est d’Antigua, soit environ à 150 km au Nord-Est de la Désirade. Avec ses vents maximum de 295 km/h près de son centre et des rafales à plus de 350 km/h, il constitue un phénomène extrêmement dangereux. Il faut remonter à 1988 avec l’ouragan GILBERT pour avoir des valeurs de vents comparables. Barbuda, Antigua puis Saint Barthélémy, Saint Martin et Anguilla seront très probablement impactées par la zone intense du phénomène la nuit prochaine, avec des vents violents et destructeurs, et des pluies diluviennes. Sur la Guadeloupe, en limite Sud, les vents de forte tempête sont tout de même attendus avec des rafales de l’ordre de 120 à 150 km/h, notamment sur le Nord Grande Terre. Signalons aussi le forte dégradation de l’état de la mer et les risques d’élévation du niveau de cette dernière sur les côtes basses des îles de la moitié Nord de l’arc.

@polpubliques