En plein mois de commémoration de l’abolition de l’esclavage, le député UMP du Var – terrain de prédilection de l’extrême droite – lance un nouveau pavé dans la mare du racisme primaire. Voici son tweet posté peu après les troubles provoqués par les « ultras » du PSG – pourtant loin pour la plupart d’être issus de l’immigration : « Les casseurs sont surement des descendants d’esclaves ils ont des excuses #Taubira va leur donner une compensation !« . Un tweet effacé par son auteur devant l’ampleur de la protestation sur les réseaux sociaux, et sa mise en avant dans les médias traditionnels.