Le cyclone Maria est désormais classé en catégorie 4. Il s’éloigne lentement de la Martinique, qui aura sans doute évité des dommages majeurs.  L’ile a en effet été concernée par de fortes pluies et rafales de vent, notamment sur sa partie Nord Atlantique, par laquelle a transité le phénomène avant d’atteindre la Dominique. La Martinique est en vigilance grise, pour permettre aux services techniques et de secours de se déplacer sur le terrain, et d’évaluer précisément les dégâts

En Dominique l’ile aux 365 rivières, l’ouragan amorce son passage, et la vigilance est de mise. Le souvenir de la tempête Ericka est encore très présent. Ses pluies diluviennes avaient provoqué en 2015 plusieurs morts, et des dégâts considérables.

La Guadeloupe est ensuite concernée par le phénomène, et devrait bientôt être classée en vigilance violette. Maria devrait y développer des vents de 160 à 200km/h, notamment sur la Basse Terre, ainsi que des rafales de plus de 200km/h sur les sommets et les côtes exposées.

@polpubliques