Par Elie Stephenson 

L’APPEL

Il faut aller jusqu’au bout et au  bout c’est quoi ? C’est LA LIBERTÉ,

Il faut aller jusqu’au bout et au bout c’est quoi ? C’est LA DIGNITÉ,

Il faut aller jusqu’au bout et au bout c’est quoi ? Au bout c’est LA VIE.

Il faut aller jusqu’au bout car nous n’avons pas le choix. Pendant deux longs siècles, NOS ANCÊTRES Amérindiens et Africains ont souffert sous la violence sanguinaire de la France coloniale. ILS ONT TENU BON, ILS ONT RÉSISTÉ.

Ils se sont battus, chaque jour, chaque nuit, à chaque instant, en tous lieux, de mille façons, sans jamais renoncer. ILS ONT TENU BON, ILS ONT RÉSISTE, face au même ennemi que nous affrontons aujourd’hui.
ILS ONT RÉSISTÉ pour nous et grâce à leur combat nous sommes encore là, DEBOUT.

L’ennemi pensait nous soumettre, nous dompter.
L’ennemi voulait nous soumettre, nous éliminer. Nous effacer de la surface de la Terre, mais NOS ANCÊTRES ONT RÉSISTÉ. ILS ONT TENU BON. ILS N’ONT PAS CÉDÉ.
Pour LA DIGNITÉ, POUR NOUS, ILS N’ONT PAS CÉDE.

Alors, à notre tour, NOUS NE CÉDERONS PAS, NOUS IRONS JUSQU’AU BOUT. NOUS N’AVONS PAS LE CHOIX.

L’ennemi, nous le savons est tricheur, menteur, voleur, perfide, hypocrite, sans pitié ni compassion. Mais nous, comme LE TAMANOIR, nous ne lâcherons pas prise une fois que nous avons enfoncé nos griffes dans la chair de la bête.

FERMES, CALMES, DÉTERMINÉS, NOUS NE CÉDERONS PAS. NOUS NE DEVONS PAS CÉDER. NOUS NE LÂCHERONS PAS PRISE. « Si nous largé, nou mouri, nou savé sa ».

L’ennemi a peur, il cherche à nous impressionner. MAIS NOUS N’AVONS PLUS PEUR.
L’ennemi a peur car il a quelque chose à perdre. NOUS, NOUS AVONS TOUT A GAGNER.
L’ennemi a très peur car il risque de tout perdre. NOUS, NOUS AVONS TOUT A GAGNER.
Il joue la montre. NOUS, NOUS AVONS LE TEMPS.
Car plus le temps passe, plus nous saurons nous organiser pour manger et boire, dormir, continuer à éduquer nos enfants, à nous soigner…

Plus le temps passe, plus nous devenons FORTS, CRÉATIFS, INVENTIFS.  Plus nous apprenons que NOUS POUVONS COMPTER SUR NOUS-MÊMES. Que nous ne dépendons pas de lui, NOUS SOMMES LIBRES.

Il joue la montre mais nous avons le temps. Le temps joue en notre faveur, alors, NE CÉDONS PAS. RESTONS UNIS, SOUDES. RESTONS UNIS, SOUDES.

Comprenons bien, c’est lui, l’ENNEMI QUI A PEUR. Oui, L’ENNEMI A PEUR car IL A TOUT A PERDRE.

NOUS, NOUS AVONS TOUT A GAGNER. ET NOUS, NOUS GAGNERONS CAR NOUS NOUS BATTRONS, NOUS RÉSISTERONS, CHACUN A SA MANIÈRE, CHACUN SELON SES MOYENS, UNIS CONTRE L’ENNEMI COMMUN. UNIS JUSQU’AU BOUT.

Et jusqu’au bout c’est quoi ?
C’EST LA LIBERTÉ.
Jusqu’au bout c’est quoi ?
C’EST LA DIGNITÉ.
Jusqu’au bout c’est quoi ?
C’EST LA VIE, NOTRE VIE.

NOUS IRONS JUSQU’AU BOUT,
Jusqu’au bout c’est quoi ?
C’EST LA VICTOIRE !

Élie STEPHENSON
Le 02 Avril 2017