Suite à sa rencontre avec une délégation du Crefom le 12 mars 2014, le Président de la République a formalisé par écrit les engagements pris durant cette séance de travail. Des engagements qui touchent  à plusieurs problématiques chères aux ultramarins. Verbatim.

Egalité – « S’agissant tout d’abord de l’égalité réelle entre les outre-mer et le reste de la Nation, il s’agit d’un objectif auquel je souscris totalement. Après l’égalité civique et l’égalité vis-à-vis des systèmes de protection sociale, au moins s’agissant des départements d’outre-mer, il faut viser aujourd’hui l’égalité économique. Les retards de développement sont encore importants et l’égalité réelle ne peut être atteinte immédiatement. Mais c’est bien l’objectif à poursuivre, et les politiques publiques doivent s’attacher résolument à réduire les écarts en termes de niveau de vie, d’emploi, de logement ou de santé. »

Economie – « Comme j’ai pu vous l’indiquer, j’entends ainsi préserver les dispositifs de soutien à l’économie des outre-mer comme les aides fiscales à l’investissement, notamment dans le logement social ou encore les mesures d’allégement du coût du travail. De plus, je vous confirme que j’ai demandé au ministre des Outre-mer de travailler avec ses collègues du Gouvernement à une déclinaison ultramarine spécifique du Pacte de responsabilité qui tienne compte des outils existants et qui maintienne un différentiel d’attractivité suffisant en faveur des outre-mer. »

Culture – « En ce qui concerne la visibilité des outre-mer et de leurs cultures que vous souhaitez, à juste titre, contribuer à promouvoir, notamment dans l’Hexagone, je vous rejoins sur la nécessité de réaffirmer l’identité ultramarine de France Ô et d’avancer plus rapidement sur le projet de création de la Cité des outre-mer à Paris qui doit être conduit en partenariat avec la Ville de Paris et la Région Ile de France. »

Représentation – « La représentation des outre-mer en tant que composante de la diversité de la population de notre pays doit être, ainsi que vous le souhaitez, favorisée. Aussi, votre proposition de fournir aux administrations publiques (ministères, collectivités, Parlement…) des suggestions de candidats ultramarins pour des nominations dans la haute fonction publique, dans les structures publiques diverses ou dans des instances consultatives peut-elle contribuer à améliorer cette représentation. Je vous encourage à définir les modalités de ces échanges d’informations avec les ministères concernés afin qu’ils s’inscrivent dans un cadre juridique incontestable. »

Mémoire – « Les questions mémorielles revêtant une importance particulière outre-mer, j’ai bien compris le sens d’une commémoration qui doit concerner, certes, les abolitions mais aussi les victimes de la traite et de l’esclavage. Aussi, ai-je demandé au ministre des Outre-mer d’étudier la possibilité de prendre un décret pour faire du 23 mai une date pleinement reconnue. »

Continuité territoriale – « S’agissant de la continuité territoriale, je partage la préoccupation qui est la vôtre d’apporter un soutien aux Ultramarins vivant dans l’Hexagone et qui, frappés par un deuil dans leur département d’origine, éprouvent des difficultés à se rendre sur place en raison de la faiblesse de leurs revenus. La possibilité de les aider, prévue dans la loi du 2l février 2007 avait été supprimée par le précédent gouvernement. Je suis favorable au rétablissement de cette possibilité qui doit pouvoir trouver, compte tenu de l’ampleur limitée des besoins, son financement par redéploiement au sein des crédits actuellement consacrés à la continuité territoriale. Je demande au ministre des Outre-mer de procéder à l’examen de ce projet. »

Un entretien et des engagements dont le président du Crefom Patrick Karam s’est dit satisfait. L’association qui envisage de soumettre aux autorités « un plan révolutionnaire afin d’atteindre « l’égalité économique », qui constituera une troisième étape fondatrice dans l’histoire des Outre-Mer, après l’abolition de l’esclavage, et l’égalité civique, d’une part et d’autre part le passage du statut de Colonie au statut de département, de région ou de territoires des Outre-Mer, et donc l’égalité institutionnelle et celui des systèmes de protection sociale« .

 

@polpubliques