L’armateur français CMA CGM, troisième transporteur maritime mondial de conteneurs, a annoncé lors de la visite présidentielle de François Hollande à la Réunion sa volonté de faire du port son pôle stratégique pour l’Océan Indien, où se croiseront les lignes en provenance d’Europe, d’Afrique et d’Asie.

Le vice-président directeur général délégué de CMA CGM, Rodolphe Saadé, a signé avec l’autorité portuaire « un protocole d’accord visant à faire de Port Réunion le hub maritime de transbordement du Groupe CMA CGM pour l’ensemble de l’Océan indien pour les 12 à 18 mois à venir ».

Le Grand Port maritime de la Réunion (GPMLR) est aujourd’hui en pleine phase d’extension, travaux qui vont  permettre d’accueillir des porte-conteneurs de 9000 à 11000 équivalents vingt pieds (EVP) d’ici début 2016.

Un protocole qui devrait contribuer au développement économique de l’île, renforcer ses liens avec les îles voisines et générer la création d’emplois.

@polpubliques