L’ancien maire socialiste de Hénin-Beaumont Gérard Dalongeville a été condamné à 4 ans de prison dont 3 fermes, 50 000 euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité. Il avait mis en place avec certains de ses proches un système de spoliation de la commande publique de sa ville. Il était poursuivi pour 18 détournements de fonds publics, 11 délits de favoritisme, 6 usages de faux et une corruption passive. Une condamnation plus sévère que celle requise par le procureur, qui ne devrait pas empêcher l’ancien maire, qui devrait faire appel, à être candidat aux prochaines municipales.