L’OCDE a publié le 13 novembre une étude sur le renforcement de la compétitivité de l’économie française. Il identifie des faiblesses du système économique français, dont l’éducation.

Le rapport souligne que le niveau d’éducation de la population française a fortement progressé au cours des dernières décennies. Mais l’écart de performance entre les bons et les mauvais élèves se creuse, faisant du système éducatif français est l’un des plus inégalitaires parmi les pays de l’OCDE. L’incidence du milieu socio‑économique sur les résultats des élèves est également l’une des plus élevées de tous les pays étudiés.

Le rapport préconise d’amener les meilleurs enseignants à travailler dans les établissements défavorisés. Il envisage aussi la réforme de la formation professionnelle. Pour l’OCDE elle coûte très cher, cadre mal avec les besoins et doit être repensée. Le budget qui lui est consacré avoisine 32 milliards soit près de la moitié des dépenses totales de l’assurance chômage. L’OCDE préconise de mieux cibler la formation professionnelle et de mettre en oeuvre un système de chèques formation en faveur de ceux qui en ont le plus besoin.