Les îles vierges américaines (St Thomas, St John et Ste Croix) accueillent du 16 au 20 septembre 2014 la SOTIC (State of the industry conférence), grand messe annuelle du tourisme caribéen. Un événement auquel participent nos territoires français des Amériques; Guadeloupe, Martinique, Guyane et Saint-Martin y côtoient en effet au côtés d’Haïti les îles hispanophones et anglophones de la région, 32 territoires au total.

Plusieurs thématiques sont à l’ordre du jour de ces travaux collectifs, initiés par la CTO (Caribbean Tourism Organization) : développement des liaisons aériennes, du partenariat public prive pour l’innovation touristique, diversification des produits touristiques… Des travaux qui ont pour objectif de renforcer l’attractivité du « 6eme continent », à charge pour chaque pays ou territoire de tirer ensuite son épingle du jeu des nouveaux flux de touristes qui seraient générés par ces efforts. Symbole de cette dynamique collective, la création d’un « label » graphique « Caribbean » utilisé dans la communication de la plupart des pays membre de la CTO, soucieux de manifester leur appartenance à un ensemble cohérent.

Saint-Martin et la Martinique affichent cette année leurs ambitions dans ce concert caribéen : la première se positionne pour l’élection à la présidence – pour deux ans – de la prestigieuse CTO avec la candidature de Jeanne Vanterpool, Présidente de l’Office de Tourisme de Saint-Martin. De son côté, la Martinique tentera de propulser sa « ministre junior » du tourisme, la lycéenne Raïza Hazanavicius – également fille de la comédienne Julie Mauduech – à la tête du tourisme junior caribéen. Un challenge qui fait l’objet de toutes les attentions de Karine Roy-Camille, la présidente du Comité Martiniquais du Tourisme, et de son équipe. Au delà de son mandat local qu’elle exerce jusqu’à juin 2015 – entre représentations protocolaires et propositions pour mieux sensibiliser les jeunes martiniquais à la culture et à l’action touristiques – Raïza Hazanavicius deviendrait le pivot de la trentaine de ministres junior du tourisme de la caraïbe, et offrirait à la Martinique une visibilité de premier plan dans cet environnement touristique professionnel.

@francksrr   @polpubliques