Avant de quitter la Guadeloupe lundi 3 février, Victorin Lurel a soutenu que les arrêtés de méthode seront impérativement signés et publiés sous peu, le gouvernement en ayant décidé ainsi. C’est désormais chose faîte selon le ministre des Outremer, qui s’est exprimé à la sortie du conseil des ministres de ce mercredi 5 février 2014. Des arrêtés qui seront publiés ce jeudi au journal officiel.

D’ultimes discussions s’étaient encore déroulées dans les préfectures d’outre-mer samedi et dimanche autour des doléances des gérants et du contenu des arrêtés. Elles avaient permis la fin du mouvement des gérants à la Réunion, mais pas aux Antilles Guyane.

Cette signature imposera t-elle la fin du conflit aux pétroliers ? Verra t-elle l’utilisation d’autres moyens d’action par ces derniers à l’heure où l’ensemble des organisations patronales – CCIM, MEDEF, AMPI, CGPME etc – rejoignent les politiques pour exiger le réapprovisionnement des stations pour tous ?

Au-delà, des voix s’élèvent désormais pour s’interroger sur les bénéfices que tirera la population de cette réforme du calcul des prix. A la Réunion, le mot d’ordre semble être « tout ça pour ça ». « Le Quotidien de la Réunion » (voir document joint) affiche certes une amélioration de la transparence dans la fixation des prix, mais une réduction de 3 centimes sur le sans plomb, et une hausse de 1cts sur le gasoil. Pas de révolution donc, mais des interrogations qui demeurent aux Antilles et en Guyane sur les intentions du ministre, et sur celles des actionnaires de la Sara que sont les compagnies pétrolières.

@polpubliques

L’article du Quotidien de la Réunion

quotidien_du_04022014.pdf