Le président du Conseil Général de la Guadeloupe a décidé de suspendre les négociations prévues ce mardi 1er octobre en matinée avec les transporteurs, suite à l’opération escargot et aux nouveaux blocages de la circulation mis en oeuvre par ces derniers ce matin. Jacques Gillot s’est dit sur RCI décidé à ne pas céder au chantage, et à la prise d’otage de « sa » population, et a indiqué qu’il n’accepterait de recevoir les transporteurs que les barrages levés.

Les opérations de blocage et de ralentissement devaient en effet être suspendues, en attendant les résultats de la réunion prévue ce jour avec les autorités, après la journée de blocages d’hier. Les transporteurs revendiquent autour de l’organisation du transport interurbain de voyageurs, mais également autour de la délicate question des marchés de transport scolaire.