Alors que les discussions politiques se poursuivent et que les quatre exécutifs de Guadeloupe et Martinique viennent d’adresser à Geneviève Fioraso leurs « exigences » sur le projet d’ordonnance relative à l’Université des Antilles, les personnels de l’université continuent de se mobiliser. Et c’est une véritable bataille médiatique qui se livre entre les défenseurs de la présidente Corinne Mencé-Caster et ses opposants, pour la plupart proches des dirigeants du Ceregmia, sous les yeux ceux qui hors tout « clan » désespèrent d’un retour à une situation apaisée, et propice à un encadrement de qualité pour les étudiants. 
Communiqué d’enseignants et de personnels de l’UAG
« Nous dénonçons avec force les propos mensongers et calomniateurs tenus par Diana Ramassamy, hier soir sur KMT, qui se prétend universitaire et qui ne l’est pas. De tels procédés la disqualifient et confirment que la sérénité qu’elle dit rechercher n’est qu’un artifice pour abuser l’opinion publique en reprenant à son compte le projet de l’UA qu’elle n’a jamais porté.
Nous appelons à la vigilance de tous. Ne soyons pas complices de ce lynchage médiatique qui est indigne de notre société dite civilisée.
Nous réaffirmons notre total soutien à CMC, à son équipe et a son projet d’une Université des Antilles portée par 2 pôles largement autonomes. »Pour la Guadeloupe :

Les enseignants Raymond Germain , Joseph Laurent , Sarah Mitanne et agent administratif  Marinette Forestal
Pour la Martinique :
Les enseignants Simone Fedee, Pascal Dubos, Laurant Godonaise et agents administratifs Manuella Merlin et Pascal Dicanot.
Le courrier des exécutifs à Genevière Fioraso
12