Thierry Robert, Maire de Saint-Leu, était assis entre trois chaises. Son fauteuil de Maire, celui de conseiller général du 1er canton de sa ville, et celui de conseiller général du 2d canton, qu’il a remporté lors de cantonales partielles en 2009 !

L’élu n’a en effet pas eu le temps de démissionner dans les trois jours comme la loi l’y obligeait. L’un de ses opposants a lancé une procédure en annulation des élections devant le tribunal administratif, qui a suspendu toute décision, et qui a connu plusieurs rebondissements. Dernier en date, le Maire & conseiller général a démissionné fin décembre et est remplacé d’office par sa suppléante Jacqueline Silotia. Prochain rendez-vous électoral à Saint-Leu II : mars 2014.